vendredi, décembre 04, 2009

"Le développement durable fera entrer le numérique dans son ère gothique"

On m’a demandé de dire quelques mots sur l’innovation dans le numérique et le développement durable, au cours de la remise du Prix de la croissance verte numérique.

Ca m'a permis de marquer mon étonnement devant la facilité avec laquelle le monde a accepté l’idée selon laquelle les technologies vertes permettront la sortie de crise et la relance économique. Je suis convaincu de la nécessité de protéger notre environnement, et je suis convaincu aussi que le numérique y jouera un rôle pivot. Mais ça ne m'empêche pas d'être étonné de la manière dont on a lié la question de la crise économique et celle de la croissance verte. Le plan de relance d'Obama n'y est sans doute pas pour rien.



Je pense d'ailleurs que cette idée est très juste. Je crois en effet que le monde industriel évolue un peu comme le monde vivant : de longue périodes d'équilibre et de faibles variations sont ponctuées d'épisodes d'évolution accélérée, de "crises". Dans l'histoire économique et industrielle, les nouvelles époques naissent en général par la synthèse créative de très nombreuses innovations techniques, qui prennent corps, et sens au sein d'une grande vision. C'est ainsi, ai-je rappelé, en citant Marc Giget, que les chercheurs ont recensé plus de 2300 innovations techniques qui différencient la cathédrale gothique de l'église romane. Une cathédrale gothique demande une grande vision et 2300 innovations et leur intégration harmonieuse quand on est en civilisation romane.

Et l'exigence de développement durable peut être l'une de ces grandes visions pour notre époque.

Ce que Gilles Berhault, président d'ACIDD et maître des cérémonies a résumé, avec talent et humour, en disant que "le développement durable fera donc entrer le numérique dans son ère gothique".

Aucun commentaire:

Publier un commentaire