jeudi, février 03, 2011

Dépôt du dossier de l'Institut de la Vie numérique

Cette semaine, nous avons remis la première tranche du dossier de constitution de l'Institut de la Vie numérique. C'est un projet essentiel, qui a mobilisé près de 300 adhérents de Cap Digital depuis de longs mois.

Les IRT sont l'une des initiatives du Grand emprunt, qui souhaite faire naître, en France,  quelques grands Instituts de recherche appliquée, centrés sur des sujets stratégiques, et aptes à irriguer un tissu de grandes entreprises et de PME.

Cap Digital est convaincu de l'importance de tels Instituts.
En effet, si nous avons plaidé, maintes et maintes fois, que l'innovation est affaire d'entrepreneurs, de PME et d'imagination, et qu'elle ne peut pas résulter de démarches trop rigides et planifiées, il n'en demeure pas moins que ces entrepreneurs, grands et petits, ont besoin, pour jouer les premières places, de pouvoir puiser facilement dans un ensemble de compétences de recherche du meilleur niveau mondial, et focalisées sur les sujets clés. En d'autres termes, s'il n'y a pas de Silicon Valley sans entrepreneurs ou VC, il n'y a pas non plus de Silicon Valley sans Berkeley, Stanford ou USC.

Cap Digital rassemble un incroyable réseau de centres de recherche (plus de 55 établissements publics), de grandes entreprises (25) et de PME (7 associations et plus de 650 PME adhérents directs ; 130 PME de moins de 5 ans soit 14 % des jeunes entreprises de l'ensemble des pôles de compétitivité).
Tous sont acteurs de la gigantesque transformation numérique que traverse notre civilisation.
Focaliser une puissance de recherche, au meilleur niveau mondial, sur les sujets clés du numérique d'aujourd'hui, et l'ouvrir à tout cet écosystème, a donc une importance majeure.



La transformation numérique, c'est aussi la transformation rapide des industries de services, qui sont aujourd'hui le moteur de la croissance et de l'emploi, et qui vont devoir évoluer profondément ou subir de nouvelles concurrences internationales. C'est pourquoi nous avons été très heureux de voir se rassembler autour de ce projets des partenaires issus de secteurs en apparence très éloignés, mais travaillant aujourd'hui sur les mêmes technologies, sur les mêmes défis et avec une convergence rapide :

-       E-commerce, communication, marketing, publicité et nouveaux services ;
-       Information et communication ;
-       Mobilité et Ville durable ;
-       Art-Patrimoine-Tourisme ;
-       Media-Loisirs ;
-       Autonomie ;
-       Education-Formation.
 
Tous ensemble, nous travaillerons à :
- rassembler les forces de recherche-développement privées et publiques de la métropole parisienne sur les sujets clés de la transformation numérique, notamment grâce à de nouvelles colocalisations ;
- organiser la capacité des industries numériques et des industries de service à accéder facilement à cette puissance de recherche et à l’utiliser au mieux.

 
Ce rassemblement va nous aider à mieux affronter les grands challenges qui structurent la transformation numérique. Le plus important, dans ce travail, a sans doute été d'identifier ces challenges, de les penser en termes stratégiques, mais surtout de repérer les nombreuses forces de recherche, privées et publiques, réparties dans la métropole et pouvant accepter de s'organiser grâce à cet IRT. C'est ainsi que nous avons défini nos sept thématiques :


BIG DATA

Donner aux entreprises qui veulent développer des projets intensifs en données et contenus, l’accès à des méthodes, des outils, des expertises, et des ressources de recherche et d’expérimentation,  prenant en compte  la complexité  des données et  la diversité des besoins.

IMMERGE
Associer  le meilleur des technologies, de la compréhension  des usages,  et du  génie du design au service de la virtualisation des interactions humaines avec les mondes réels, artefactuels, virtuels et humains. 

Revisiter l’ensemble de la chaine création, capture, édition, diffusion, valorisation des media. Développer les services correspondant aux nouvelles approches de scénarisation, de production, d’accès et de retour financier dans un contexte d’émergence de nouveaux supports, et  dé-linéarisation des usages et des modes de consommation.
NEW MEDIA

Mettre en convergence les activités des acteurs du secteur TIC et Santé, sur la base de grands projets installés dans le cadre de l’IRT, pour construire une industrie innovante et compétitive dans ce domaine, tirant parti de la concentration et de l’excellence des acteurs en Ile De France.
WELL BEING

AMBIANT

Faire face aux défis technologiques, sociaux, éthiques, environnementaux sans précédent qui conditionnent les nouvelles interactions entre les utilisateurs et les objets intelligents qui les entourent, alors que le nombre et la diversité des dispositifs connectés s’accroit exponentiellement et que leur taille peut même les rendre invisibles à l’œil humain.
KNOWLINK

Fournir aux créateurs de services numériques, notamment dans les secteurs clés de l’éducation et de la formation,  les outils, techniques et savoir faire nécessaires à la prise en compte de la chaine complète de création et gestion des connaissances et des contenus, ainsi que les pratiques de communication et de coopération virtuelle et réelle.
Mettre en place dans l’IRT un dispositif inédit composé : d’un cadre d’accès à des panels d’utilisateurs, d’outils d’analyse des différents modes de valorisation des services, de méthodes pour développer les analyses marketing, d’un cadre de partage et de modélisation sur des aspects transversaux liés à la confiance, à la sécurité à l’éthique et au développement durable, enfin d’outils permettant d’incarner les études d’usages et les dispositifs d’observation des attentes utilisateurs, dans des synthèses créatives portés par le Design Numérique.
VALUE


C'est également un projet d'écosystème, qui porte haut notre conviction que la métropole parisienne est, dans son entier, un puissant écosystème d'innovation de rang mondial et qu'il faut la travailler dans sa richesse et sa diversité. Il comporte en particulier trois Centre de Recherche et d'Innovation (Maison des Sciences de l'Homme à Saint-Denis, Université Pierre et Marie Curie et Institut Télécom) et plusieurs Lieux de création et d'expérimentation (Quartier numérique autour de Silicon Sentier, Cité des sciences et de l'Industrie, Cergy, Issy les Moulineaux...) qui vont permettre de travailler en direct à la cocréation avec les publics.




C'est un projet enthousiasmant, qui a surpris, une fois encore, ceux qui ne croyaient pas à la capacité de notre secteur de produire de la puissance collective.
Nous allons maintenant le présenter et le défendre avec acharnement. Parce qu'une ambition est née et qu'elle rassemble les espoirs de ceux qui pensent que notre écosystème peut - et doit  jouer au tout premier rang mondial.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire