vendredi, janvier 22, 2010

Médecine du futur : what's up ?


Une autre manière d'explorer ce qui va changer dans les pratiques médicales consiste à se demander ce que nous pourrons faire, bientôt, que nous ne savons pas faire aujourd'hui.
Vu sous cet angle, le champ des possibles est immense.
Les progrès, en accélération constante, de la biologie, des biotechnologies, des sciences de l'information, des nanotechnologies, par exemple, laissent rêveurs.

Rien qu'en se limitant aux champs de Cap Digital, qui n'est pas particulièrement orienté vers la médecine, je vois naître en ce moment, dans toutes les communautés de notre pôle de compétitivité, des applications ou des technologies qui portent en elles le ferment d'évolutions considérables.

Pour ne donner que quelques exemples, issus de nos communautés (et sans aucune prétention à l'exhaustivité) :



-  Jeu video : Applications thérapeutiques des serious games (psychiatrie), utilisation des serious games pour la formation des soignants et des aidants, utilisation des serious games pour l'éducation du patient ou des familles, aide au handicap (Alzeihmer, etc.), modélisation de phénomènes épidémiques... Modèles de simulations dynamiques...


- Image, son et interactivité : modélisations 3D complexes, modèles du corps humain, de ses propriétés physiques, de ses interactions avec l'environnement. Analyse du cerveau par imagerie. Nouvelles approches de modélisation du système immunitaire...


- Education/ formation : utilisation des environnements informatiques d'apprentissage humain pour la formation initiale et continue, application à l'éducation des patients. Création de nouveaux formats d'apprentissage collaboratif et collectif dans l'univers du web 2.0 et du web social...


- Culture, presse, médias : nouveaux formats de présentation du savoir en santé, nouvelles approches éditoriales...



- Ingenierie des connaissances : stockage et analyse de données et d'images médicales, nouvelles approches (collaboratives, sociales) des phénomènes épidémiques, nouveaux principes de détection et d'alertes, nouvelles approches des systèmes d'information de santé...


- Collibri (logiciel libre) : traitement collaboratif de la médecine, Health 2.0., bases de données ouvertes, collaboratives et interopérables, ouverture des données publiques, nouvelles approches des réseaux de patients, des réseaux de soins...


- Robotique / Objets Communiquants / IdC : maintien à domicile, nouveaux formats de services à la personne,  prothèses intelligentes, villes enrichies pour l'aide au handicap, utilisation des capteurs, senseurs et bases de données ouvertes et dynamiques pour améliorer la médecine préventive.


- Design : nouveaux objets de médiation, nouvelles manières d'aborder le service aux patients.


- Services Mobiles : services mobiles d'aide au patient, e-santé mobile, mise en réseau des acteurs, alertes et détection. Nouvelle puissance de la médecine préventive.


En posant la question de cette manière, je ne peux que rester elliptique. Derrière chaque mot de cette liste, il y a des dizaines de projets, et derrière chaque projet, des millions de trajectoires humaines. Nous reprendrons ceci sur ce blog.


C'est pour encourager cette créativité et favoriser l'imprévu, les téléscopages et les surprises que trois pôles de compétitivité, Médicen, Cap Digital et Systematic lancent aujourd'hui un appel à projet commun sur les questions de TIC et Santé


A suivre, donc.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire